Questionnement : Le jeu vidéo doit-il plaire ?

L’idée de ce billet provient d’une vidéo d’At0mium, que je mets ci dessous. Au delà de cette question, il en vient deux autres : Le jeu vidéo est-il un art et l’art doit-il plaire. https://youtu.be/JQd6MpzVn4o Vous n’aurez peut-être pas le courage de regarder la vidéo ci-dessus mais qu’importe. Nous avons chacun un intérêt à jouer … Lire la suiteQuestionnement : Le jeu vidéo doit-il plaire ?

Cinéma : Ready Player One de Steven Spielberg (2018)

Pentagon Papers m’avait un peu réconcilié avec Spielberg (quand on aime, on est exigent…). Mais la bande annonce de celui-ci ne m’avait pas spécialement séduit…jusqu’à cette séance de rattrapage.  Contrairement à mon excellent collègue Alias, je n’ai pas lu le livre dont est issus le film. C’est sans doute un avantage. Mais l’auteur, Ernest Cline … Lire la suiteCinéma : Ready Player One de Steven Spielberg (2018)

Cinéma : Parvana de Nora Twomey (2018)

Sous-titré « Une Enfance en Afghanistan », ce film d’animation n’est pas destiné à un jeune public (PG13 aux USA…mais on dira en dessous de 6-10 ans selon le dialogue possible avec les parents). Ce n’est pas une raison pour le bouder ! Il s’agit d’une adaptation du livre de Deborah Ellis, voir de sa série de … Lire la suiteCinéma : Parvana de Nora Twomey (2018)

Cinéma : Le Book Club de Bill Holderman (2018)

Je suis un très bon client des comédies romantiques et un fan des comédies classiques américaines. Alors forcément, ce premier film du producteur Bill Holderman était fait pour moi… Sur le papier, ce film s’adresse plutôt à la gent féminine d’un certain âge : « Quatre femmes mûres, amies de longue date, se retrouvent fréquemment dans … Lire la suiteCinéma : Le Book Club de Bill Holderman (2018)

Pause poésie : L’Âge d’or

Quand jour et nuit se retrouvaient dans l’obscurité où l’on rêvait les pin-ups et les gangsters semblaient seuls sur terre. Une vision du monde onirique Des acteurs charismatiques. C’était l’âge d’or de Minelli et King Vidor Quand Paris prenait les couleurs des peintres de la butte Montmartre quand la vie était un bonheur à en … Lire la suitePause poésie : L’Âge d’or

Cinéma : Le Tombeau des Lucioles d’Isao Takahata (1988)

Avec le décès de son créateur, il y a peu, je trouvais normal de parler de ce film qui est un des plus bouleversants que j’ai vu. Un classique bien au delà de l’animation. Isao Takahata était le compère de Hayao Miyazaki dans la création de Studio Ghibli. Chacun des deux réalisateur avait sa patte … Lire la suiteCinéma : Le Tombeau des Lucioles d’Isao Takahata (1988)

Cinéma : Mary et la fleur de la sorcière de Hiromasa Yonebayashi (2018)

Qu’on se le dise : Si Miyazaki et le Studio Ghibli cessent leur activité, il y aura toujours le Studio Ponoc pour produire de beaux films d’animation. A commencer par ce premier long métrage d’un disciple du maître… Car Hiromasa Yonebayashi a été lancé par le film Arrietty, du studio Ghibli et a confirmé avec Souvenirs … Lire la suiteCinéma : Mary et la fleur de la sorcière de Hiromasa Yonebayashi (2018)

Cinéma : 120 battements par minute de Robin Campillo (2017)

C’est l’un des grands films de cette année, un film qui réussit à être documentaire tout en gardant des éléments du mélodrame. Et pourtant le sujet était difficile… Parler du Sida et d’une des associations les plus controversées des années 80-90 est loin d’être évident. Robin Campillo ne pouvait pas faire un Philadelphia à la … Lire la suiteCinéma : 120 battements par minute de Robin Campillo (2017)

BD : Cinémastock de Gotlib et Alexis (1974)

Dans la grande oeuvre laissée par Gotlib, on pense moins souvent à Cinémastock. Sortie en 2 albums en 74 et 76, cette petite série reprend des planches de Pilote avec Alexis au dessin et Gotlib pour le bouillonement d’idées. Elle a été rééditée en 2005 dans une intégrale et j’ai pu ainsi la redécouvrir. Je … Lire la suiteBD : Cinémastock de Gotlib et Alexis (1974)

Blog : Voyage dans la 4ème dimension

Le week-end dernier, je suis allé au cinéma voir un film que normalement je n’aurais jamais du voir… Mais plus que la comédie potache qu’on me promettait, je me suis retrouvé dans une sorte d’univers parallèle dont j’avais un peu trop ignoré l’existence : La France d’aujourd’hui. Tout a commencé dès mon arrivée au cinéma, … Lire la suiteBlog : Voyage dans la 4ème dimension