Mon Libre sous … Android – Edition 2019

Après une première version de ma sélection de logiciels Android en 2016, et une version 2018, voici une mise à jour avec du changement dans la continuité, à savoir libérer toujours un peu plus.

Evidemment, tout le monde ne va pas désinstaller toutes les application de Google sur son Smartphone Android, à moins d’installer une ROM alternative comme LineAge OS dans sa version sans applications Google. Et pourtant, je n’utilise pas l’appli Gmail, ni même tous les Google musique, kiosque, …. Je conserve encore le Play Jeux pour gérer les sauvegardes de jeu, et le playstore (car pas désactivables sur ma ROM) mais il est possible de passer uniquement par un marché comme F-Droid, ou bien encore, d’installer des APK préalablement vérifiés et/ou sauvegardés, même jusqu’à aller chez Github. Je n’utilise ni Facebook, ni Twitter et j’ai gardé quelques produits « Xiaomi » ou fournis par la ROM. Mais des alternatives existent à chaque produit estampillé par la marque du téléphone. Méfiance toutefois si l’utilisation s’accompagne d’une création de compte chez la marque. Enfin je passe par Yalp pour les mises à jour et téléchargements d’application.

1- Bureautique et outils

D’abord le mail est géré par k9mail, outil libre et ouvert à une utilisation de GPG. J’utilise un outil de prise de note simple, Notes qui fonctionne avec un petit espace Nextcloud hébergé chez un prestataire comme Zaclys avec DavDroid/DavX qui est un peu rétif avec MIUI mais finit par fonctionner. J’y ai rajouté aussi OpenTasks/Task libre (Apache 2.0). J’ai également l’application ProtonMail, qui est opensource, pour mon compte correspondant. J’ai l’application WordPress, pour gérer ce blog, là encore opensource. Mon lecteur d’Ebook est FB-Reader, opensource et même GPL lui aussi. Pour mes besoins en calculs scientifique, j’ai la calculatrice de NumWorks, la marque française qui a libéré les collégiens et lycéens de l’emprise Casio/TexasInstrument. Et puis l’excellent mais très intrusif clavier Swiftkey a été remplacé par Anysoftkeyboard, projet libre (Apache 2.0). Et pour lire les documents bureautique, j’ai opté pour Office document viewer, plus léger, payant pour ne pas avoir de pub car je n’édite pas de documents sur le téléphone.

Office docment viewer, un de mes changements de l’année

Pour me connecter à mon NAS Synology, je passe par Total commander .Il reste le meilleur gestionnaire de fichier pour les utilisateurs avancés et même « normaux » si on prend le temps de le comprendre. Pour la navigation internet, j’ai un duo de navigateur selon l’utilisation : Opera pour sa rapidité et ses filtres intégrés et Firefox Preview pour continuer à avoir un lien avec le panda roux en attendant que la version normale évolue dans ce sens.  Par contre, Zarchiver me convient bien pour les fichiers compressés (surtout les formats bizarres), pour son confort, mais ce n’est pas libre et je l’utilise rarement. Pour m’informer, j’ai finalement abandonné Feedme pour me connecter sur TheOldreader en lecture web. J’utilisais peu le offline. Pour la sécurité et les publicités, j’ai intégré Blokada.. qui va vite devenir indispensable s’il ne vend pas son âme au diable.

2- La Vidéo, la TV, le Ciné

Dans ce domaine, il faut convertir des fichiers parfois et j’utilise MediaConverter, qui utilise ffmpeg. C’est simple, sobre mais pas totalement libre. Pour lire les vidéos, en plus du lecteur du constructeur, il y a l’incontournable VLC, opensource et libre. Je ne me connecte plus sur la télévision… vu ce qui y est diffusé. CinéTime pour voir les séances ciné près de chez soi est d’une grande aide, et en plus c’est Opensource. Il n’en est pas de même pour mon IMDB préféré qui me permet d’avoir une encyclopédie cinéma à bout de doigt. Plus de programme télé ou de programmation de la freebox non plus, freebox recorder étant abandonné de toute façon. J’ai aussi NewPipe pour l’aternative à Youtube, RadioDroid pour les radios du monde entier et AntennaPod pour les podcasts, tout ça étant libre.

The Freedom Sculpture – Philadelphie – Zenos Frudakis. (photo https://mymodernmet.com )

3- La Photo et la BD

Pour la gestion des photos, je m’en remets à Gallery (libre sur fdroid)et si j’ai de la retouche lourde, je dois avouer que Snapseed est devenu incontournable si on n’a pas d’abonnement Adobe. Rien de libre là dedans. On peut bien sur se passer de Instagram aussi et j’utilise encore le backup de Mega (en attendant de m’en passer) pour quelques données sans risque et/ou éphémères.  Mais en dehors de la Photo, on peut aimer lire ses BD. Challenger Viewer est parmi les plus réussis pour transporter l’équivalent de sa bibliothèque papier en version numérique (PDF, CBR ou JPEG). En plus c’est français, sans pub, à défaut d’être libre.

4- La Musique

Le lecteur Sony me suffisait mais avec mon passage chez Xiaomi, j’ai cherché un peu avant de prendre… un portage du lecteur Sony pour mon Xiaomi. Il faut aussi Bandcamp pour se connecter sur ce formidable service où les créateurs se sentent plus libres. Shazam est un gadget pas du tout libre mais parfois bien pratique pour ma mémoire défaillante, et toujours le plus performant du lot. Et puis il y a Automatag pour éditer directement les tags sur son téléphone. Ou bien encore Caustic quand il me prend de faire de la musique. Pas libre et même payant pour le dernier.

Caustic dans différents écrans

5- Et le reste…

La météo est intégrée à ma ROM. La Navigation se fait (rarement) par Waze qui reste le plus fiable pour l’estimation des terribles embouteillages parisiens.

Conclusion

Depuis la dernière fois, j’ai encore progressé en supprimant du superflu. Il y a des rubriques où cela tient vraiment du gadget que j’ai la flemme de réinstaller si j’en ai besoin. Je pourrais me contenter de ce qu’il y a de préinstallé par Xiaomi en filtrant les données par Blokada en plus de quelques applications toutes simples. On peut donc aisément fonctionner avec la seule rubrique 1-.

8 réflexions au sujet de “Mon Libre sous … Android – Edition 2019”

  1. A un moment tu dis: « je n’édite pas de documents sur le téléphone » donc à l’origine ton truc c’est quand même un téléphone? Mais est-ce que cette fonction marche encore une fois que tu as fait le ménage?
    Tu sais je suis de la vieille école et je préfère un truc qui ne fait qu’une seule chose mais qui le fait bien, et c’est sans doute pour cela que je trouve un peu de bonheur dans le « Libre ».
    C’est pas encore demain que je vais lâcher mon vieux Nokia 2630 😉
    A pluche.

  2. Euh… Je constate que mon utilisation d’un smartphone se limite aux sms/mms, appels téléphoniques et très brèves consultations internet. Téléphone qui d’ailleurs est très rarement en ma compagnie. Je dois être un alien… J’observe dans mon entourage une propension à consulter son smartphone durant une conversation physique, surtout durant les repas. Grosse addiction pour certains pour qui, sans cet outil, sont incapables de mener une conversation naturellement. Comme si l’outil était un support, une béquille pour l’échange avec autrui…

    C’est alléchant tous ces logiciels que tu installes sur ton téléphone, cependant n’as-tu pas l’impression d’oublier l’essentiel dans l’histoire ? C’est-à-dire VIVRE le réel 🙂

    • Pour de vieilles bd (que j’ai lu ou que j’ai ) avec beaucoup de bulles bien lisibles, on peut se déplacer de case en case en mode paysage. Pour des bd modernes avec de grandes cases très artistiques c’est plus dur. Certains mangas passent bien, d’autres pas du tout car trop d’action et mouvement à percevoir. Même problème pour certains journaux ou magazines mal transformés par l’editeur mais ça devient rare. Madame iceman est rétive à cela par contre, même sur tablette confortable.

Les commentaires sont fermés.