BD : Retour sur Belzagor (1 et 2) de Zuccheri, Thirault… et Silverberg (2017)

Cette BD en 2 tomes chez les Humanoïdes associés, n’est autre que l’adaptation du roman de Robert Silverberg (Les Profondeurs de la Terre), lui-même une transposition du livre de Joseph Conrad, Au Cœur des ténèbres.

Au point même que Silverberg a gardé le nom d’un des personnages de Conrad. Mais si j’ai un vague souvenir du livre de Conrad, je ne connaissais pas celui de Silverberg. Quand je parle de transposition, il s’agit vraiment d’un grand voyage… sur une autre planète. Nous sommes en plein dans le style Space-Opera que j’affectionne particulièrement. On peut y voir un peu de Dune de Franck Herbert (colonisation, ressources d’une planètes, peuples rivaux, ….) mais dans cette adaptation j’ai retrouvé un peu de Valerian, avec un dessin plus moderne et parfaitement maîtrisé dans les décors luxuriants. Nous voilà donc à suivre notre héros, Gunderberg, un ancien colonisateur de cette planète mystérieuse accompagné d’un couple d’éthologues. Il cache un secret, mais le but de l’expédition est-il aussi celui que les scientifiques disent ?

Laura Zuccheri maîtrise parfaitement son sujet avec des peuples qui correspondent apparemment aux descriptions de Silverberg. Le style est un peu rétro pour les véhicules, sans doute pour des références à l’époque de l’écriture du récit et aussi aux grands maîtres du genre. Le seul point qui me fait tiquer, c’est un certain manque de charisme du héros, par rapport aux personnages féminins. Tiens, encore un point commun avec Valerian, selon moi. Pour le reste, on suit avec un grand plaisir cette histoire répartie sur deux tomes mais on sent que cela a été coupé en deux pour la vente. J’avais franchement l’impression d’être dans un très bon film de Space Opera avec un bel univers à explorer dans d’autres récits, tant on sent qu’il y a de la matière sur chaque personnage ou lieu.

Philippe Thirault a donc fait un beau travail d’adaptation sur ce roman. Mon seul vrai regret, c’est que ça se termine. Et ça, ça veut simplement dire que c’est réussi !

3 réflexions au sujet de “BD : Retour sur Belzagor (1 et 2) de Zuccheri, Thirault… et Silverberg (2017)”

Les commentaires sont fermés.