BD : Kroc le Bô de Chevalier et Segur (1990) 

Pour les anciens lecteurs de Casus Belli, cette BD n’est pas une inconnue, puisque ce héros a été de tous les numéros à la grande époque du magazine. 

Pour les autres,  c’est un peu l’ancêtre de Kaamelot ou du Donjon de Naheulbeuk. Bref, c’est une série humoristique dans le monde de l’Heroic Fantasy et des jeux de rôle. Le Héros est un gobelin prénomé Kroc, pas vraiment du genre héroïque, justement, ni même très physique. Il serait l’enfant d’une muse (d’où sa présumée beauté, et son intelligence…). Et son meilleur ami est un beholder. Chaque planche est une petite histoire, comme cela l’était dans Casus Belli… Normal, elles en sont reprises.

On retrouve surtout le personnage récurrent du Gros Bill, ce type de joueur bien particulier apparu avec le jeu de rôle AD&D. Et là, forcément, ça parlait à un public rôliste, plus encore qu’au fan de ce type d’univers fantasy. On trouve aussi des incursions dans le Seigneur des anneaux de Tolkien, mais aussi Star Trek et d’autres univers aussi surprenant. Une bonne tranche de rigolade qui me ravissait à l’époque ! Je possédais l’album il y a longtemps et je l’ai revendu avec d’autres titres de Chevalier et Segur, Légendes des contrées oubliées, ce que je regrette aujourd’hui. J’étais donc très content de la retrouver dans un bac pour la relire et replonger dans mon adolescence, ou ma vie de jeune adulte. C’est peut-être à cause de cette nostalgie que ça me paraît encore aussi réussi, je ne suis pas objectif.

Elle fait partie de ces BD cultes pour décrire une époque, un univers et je pense qu’elle est plus oubliée que les légendes des auteurs. Le dessin reste comme l’original, feutre noir et blanc et je ne pensais pas voir une colorisation comme pour les légendes. L’humour fait forcément appel à des références de lecture et de jeux de rôle et ça ne parlera peut-être pas à tout le monde. Mais au moins, ça met un pied dedans, ça peut aussi donner envie de jouer, non?

3 réflexions au sujet de “BD : Kroc le Bô de Chevalier et Segur (1990) ”

  1. Comme tu le dis cela parlera plus aux habitués du jeux de rôle mais pas aux néophytes comme moi, il y a bien longtemps que je n’ai joué aux gendarmes et aux voleurs (une autre époque 😉 ).
    A pluche.

Les commentaires sont fermés.