Blog : Cycles

Je ne vais pas parler de ma grand-mère qui faisait du vélo. Mais, chez moi, il y a des périodes prolifiques et d’autres moins. Il y a des périodes où je m’intéresse à un sujet et d’autres où c’est tout autre chose. Je ne me suis jamais vu faire la même chose… La vie est faite de cycles.

Si j’écoute toujours de la musique, si madame et moi partageons toujours nos découvertes, je suis dans un cycle où j’ai du mal à trouver des nouveautés qui me plaisent vraiment. J’ai parcouru Bandcamp pendant des heures et rien n’a vraiment capté mon attention. Je suis dans une phase plus nostalgique où je reviens à de vieux albums, des titres anciens, de jeunesse ou d’il y a quelques années. Le décès de Jacques Higelin n’a certainement pas arrangé les choses, c’est sûr. Et puis j’arrive aussi à la fin d’un autre cycle, celui de la bande-dessinée. J’en ai tellement lu ces derniers mois que j’ai déjà rempli des chroniques jusqu’en août. Et là, j’ai du mal à me passionner sur de la BD occidentale alors je suis revenu à quelques mangas, puisque je n’en avais pas lu depuis longtemps. Ouf, il y a des nouveautés intéressantes, des séries que j’avais ratées… Mon inspiration photographique va aussi vers d’autres sujets mais si je partage encore quelques clichés ici, j’ai plus de mal à comprendre le besoin qu’ont les gens à montrer ce qu’ils bouffent ou leur tronche un peu partout. Et coté articles, comme j’ai pris l’habitude d’avoir de l’avance, je peux me reposer un mois, voir même six mois si j’arrête les billets du samedi !!

Cyrille a quitté encore Twitter tandis que j’y suis présent en alternance. J’avoue que je me demande le sens que ça peut avoir aussi. Même si j’ai su me protéger de tous les extrémistes, je n’ai aucun intérêt à suivre l’actualité là-dessus où les toptweets. Mes flux RSS sont plus efficaces. Je ne pratique pas le live tweet non plus pour commenter des évènements et émissions. Et finalement, c’est un complément pour passer des informations brèves dans les domaines qui me passionnent. Là aussi c’est cyclique et décousu mais c’est un peu moi. En parlant de décousu, j’ai encore voulu voir comment je pourrais tout casser de ce site, enfin plutôt son backup. J’ai regardé des moteurs de blogs comme Bludit et Grav, des concurrents de PluXML. Pour qui pratique l’anglais, c’est vraiment bien fini avec beaucoup de fonctions. Les deux ont leurs avantages mais avec près de 1100 articles, je suis arrivé à un point où la migration est compliquée. Il me faut un import-export en provenance de wordpress et là ça coince. L’un utilise un plugin wordpress et j’ai essayé de le mettre sur le mien. Il n’est plus maintenu depuis 3 ans dont c’est mort. Je n’ai pas le temps d’aller corriger le code donc j’ai laissé tomber. Le deuxième est encore en alpha et ça importe les XML de wordpress. Connaissant les galères du formatage de XML, je sens que je m’amuserais si je me lançais là-dedans. Alors j’ai préféré m’abstenir. J’ai des sauvegardes régulières de mes XML, ma base, une mise à jour du backup pour la sécurité et surtout je suis devenu un utilisateur lambda qui n’a plus envie d’avoir un serveur, ou même un hébergement contraignant en temps. Je sous-traite totalement et je n’ai plus envie d’apprendre à gérer ça. Là aussi ce cycle est terminé et j’ai d’autres intérêts.

Lille PdBA goya les vieilles.jpg

Par Francisco de GoyaTravail personnel, Domaine public, Lien

Je vois bien, à mon boulot, qu’un cycle de l’informatique prend fin. Ils ont signé avec Microsoft pour Office 365, ce qui reste pour moi un danger, mais bon… La puissance de Microsoft est toujours là pour imposer ses volontés. Et comme ils ont vu qu’Adobe était pété de thunes avec son système d’abonnement et d’online sur Photoshop, ils poussent à la même chose. Ça s’est déjà soldé par deux pannes de leur cloud en 1 mois, quand même et des bogues d’accès à la boite à lettres via les mobiles. Personnellement, je n’utilise pas mon mobile pour mes mails professionnels donc ça ne me dérange pas. Je continue de prôner la séparation stricte entre le monde professionnel et personnel, que cela soit pour la sécurité comme pour le bien-être dans sa vie de famille. Mais chacun fait ce qu’il veut…

Alors forcément avec un tel fonctionnement et le flex-office (j’attends d’avoir plus de recul sur le comportemental de mes congénères pour l’article), l’informatique et son utilisation évoluent. Mon PC portable du boulot étant une merde HP (pléonasme) qui n’aime pas les déplacements, je mets tout en ligne, j’accède à mes documents sur d’autres postes, je prends mes notes à l’ancienne et décidément, je déteste toujours OneNote par rapport aux produits concurrents. Au point que j’ai découvert que ma boite utilisait aussi des produits concurrents, justement. J’ai un peu le même fonctionnement avec mon vieux PC perso. J’utilise rarement mon windows, sauf quand j’ai un logiciel réticent. Je n’ai besoin que d’un minimum de choses, aujourd’hui et je ne fais quasiment plus de retouche photo lourde. Même mon smartphone arrive à le faire suffisamment bien. Alors j’ai une debian minimaliste qui boote en un clin d’oeil et ça me va très bien. J’ai même arrêté de monter systématiquement le NAS. Ca créait certains bugs avec la mise en veille donc je passe épisodiquement par la version web pour l’accès. Mon besoin se simplifie et j’irai presque à dire qu’une distrib live aux petits oignons fonctionnerait aussi. Mais je n’ai plus envie de tester des trucs de niche ou de cumuler 36 000 logiciels.

Je n’ai toujours aucun backup automatisé. Je suis toujours tombé sur un cas tordu qui m’a foutu la merde dans les fichiers alors je fais à la main après chaque modification. Il n’y a que pour madame, qui n’est pas une grande utilisatrice du truc, que je garde quelques automatismes aveugles. Par rapport au risque, le jeu n’en vaut pas la chandelle, sachant aussi que toutes mes sauvegardes ne sont pas dans le même lieu. Là aussi, j’ai laissé tomber les idées de sauvegardes du NAS dans des services spécialisés comme Amazon Glacier ou les divers coffres forts électroniques. Avec l’âge, la valeur des choses n’est plus la même. Perdre des photos me rendrait peut-être triste mais est-ce que ça sert vraiment ? Je n’ouvre plus les albums photos et mes parents non plus. Je déteste les soirées photos, de toute façon. Là aussi, c’est la fin d’un cycle et le numérique l’a précipité.

Je ne fais plus la course à la puissance et les nouveautés en téléphone android ne me sont d’aucun intérêt. Je suis très content de ce smartphone low-cost et je vais pouvoir tenter de le libérer un peu plus, bientôt. Mais comme Cyrille disait récemment, c’est un peu un miroir aux alouettes. Nous sommes pistés de toute part et le logiciel libre reste un marché de niche. Les réussites y sont rares (Libreoffice, VLC…) et ont du mal à s’adapter à la nouvelle donne du marché. Je suis incapable de trouver un bon éditeur de document au format libreoffice sur Android. VLC n’est jamais pré-installé et je n’en vois que rarement le besoin sur un smartphone. Bref, l’avenir du libre n’est pas rose puisqu’il n’y a aujourd’hui aucune plateforme mobile. Les forks d’android comme lineage sont loin d’avoir le niveau de finition nécessaire et la versatilité sur tous les smartphones du marché. A coté, le marché de l’OS libre sur PC est beaucoup plus mûr. Ce n’est pas un constat d’échec mais juste le fait qu’il y a deux mondes qui ne se parlent plus. Le cycle continue pour certains avec des PC non tactiles tandis qu’il a changé pour d’autres. Je sais déjà que coté PC je continuerai à faire minimaliste, libre, non tactile, avec un clavier mais que j’aurais aussi besoin d’un smartphone, bien que basique.

Je suis repassé aussi à l’utilisation de la montre au poignet et je pense que je vais revenir aussi au rasoir de sureté, à moins que madame devienne subitement fan des ZZ Top. Je vois bien aussi que les cycles se terminent dans le monde de la consommation. Les hypermarchés ont du mal à être rentables mais on a du mal à retrouver de petites surfaces indépendantes. Je ne suis définitivement pas fidèle à des marques qui ont trahi depuis longtemps leurs racines. Je n’accumule plus les choses inutiles et périodiquement, j’ai envie de revendre les tonnes de DVD que j’ai accumulé. Peut-être cette année mais là aussi ce désencombrement a commencé depuis plusieurs années, par cycles, par domaines. Ce n’est pas forcément du point de vue écologique mais avec le temps, la valeur des choses change, la valeur des gens change aussi.

https://www.youtube.com/watch?v=ikV05gDPSSI

désolé pour les larmes…

P.S. : J’avais envie depuis longtemps d’illustrer mes billets par des peintures. Voilà, je commence par celui-ci.