BD : L’Orme du Caucase de Taniguchi et Utsumi (1993)

Si j’ai déjà chroniqué plusieurs ouvrages du regretté Jiro Taniguchi, c’est parce que je suis, à chaque fois, profondément touché par les histoires qu’il représente. Et le recueil de nouvelles L’Orme du Caucase est régulièrement sur mon chevet.

Les histoires de ces nouvelles de Ryūichirō Utsumi sont simples et pourtant elles pourraient être celles de nos voisins, amis, de notre famille ou les nôtres. A commencer par celle de cet arbre, l’Orme du Caucase, qui me touche particulièrement. On retrouve le thème de la place de la nature, cher à Taniguchi, le respect des anciens, de la collectivité. Je pourrais citer l’histoire de cette petite fille dans le parc d’attraction qui m’arrache toujours des larmes. Il faut plus qu’une histoire, il faut le dessin réaliste et épuré de Taniguchi pour prendre le lecteur comme cela.

Le lecteur pourra ressentir un goût d’inachevé dans ces histoires, vouloir que ça continue juste un peu plus longtemps. Mais c’est de cette petite frustration que naît la réflexion et finalement la satisfaction. Il faut savoir que ces histoires paraissaient dans un périodique au Japon et ont été réunies (dans le sens normal de lecture) par Casterman dans l’habituel volume à la couverture blanche. C’est un bien d’avoir une solide couverture pour un ouvrage que l’on peut reprendre, picorer, décortiquer, revivre. Il s’inscrit sans aucun problème dans l’œuvre humaniste du maître japonais.

2 réflexions au sujet de “BD : L’Orme du Caucase de Taniguchi et Utsumi (1993)”

  1. Et moi qui croyais que tu allais nous montrer en photo un des derniers Orme Champêtre encore en vie de ta région 😉 et au lieu de cela tu nous fais la promotion d’une BD qui trône sur ton chevet.
    Promis je vais essayer d’en trouver un encore en vie chez moi et je mets la photographie sur le blog.
    A pluche.

Les commentaires sont fermés.