Souvenir de Gamer : Trauma Center (2005)

Ce fut un des jeux phares de la « Touch Generation » de Nintendo… Et puis plus rien. A croire qu’à part Urgences (E.R.), l’univers de l’hopital n’est pas si vendeur, par chez nous.

D’abord sorti sur DS en 2005, il a mis déjà du temps à arriver en France, auréolé d’un grand succès. Je l’avais sur ma DS à l’époque et j’avais trouvé ça original, même si un peu dur par la faute d’une précision pas toujours au rendez-vous. Mais l’idée était de faire mieux qu’un docteur Maboul, d’avoir une véritable simulation de chirurgie, le stylet de la DS remplaçant le scalpel et bien d’autres instruments.Le jeu se voulait très didactique en accompagnant le joueur dans ses actions. Après cet épisode, le jeu a connu deux autres épisodes sur la WII mais là j’ai eu du mal à comprendre le lien entre le scalpel et la wiimote. En plus le portage n’apportait pas de nouveautés. Le second épisode de la wii un peu plus, apparemment.

Ensuite, est sorti en 2008 un second épisode DS, Under the knife 2. Enfin… au Japon, aux USA mais pas en français. Evidemment, c’est possible d’utiliser une cartouche d’import mais il faut croire que les ventes Wii ont été décevantes en France pour ne pas motiver des traductions en français. Dommage car ce jeu est vraiment intéressant. Je m’y suis remis via l’émulation en me demandant si ça pourrait marcher sur un smartphone. Atlus n’est pas très prolifique sur ce type de plateforme et c’est dommage.

[youtube=https://www.youtube.com/watch?v=1sPrLB86C3Y]

Comme on le voit à coté, j’ai réussi après quelques réglages à faire une opération correctement. Sans stylet, la précision est très suffisante, même pour enlever une tumeur. Après c’est sûr qu’il faut être motivé par l’environnement, l’humour un brin misogyne (ah ces japonais). Mais on est fier d’avoir sauvé son patient virtuel. Il faut du sang froid face au chronomètre et aux constantes vitales qui varient.

Alors monsieur Atlus, vous savez ce qu’il vous reste à faire pour cette licence? A l’heure où la 3DS se meurt, où la switch fait illusion, il serait peut être temps de poursuivre cette petite licence. Le dernier épisode, Trauma Team, commence à dater. Et sur Android, il n’y a quasiment pas de concurrence, si ce n’est un jeu de chirurgie plastique un peu ridicule, et des trucs d’un humour douteux.

L’infirmière et les aides-soignants sont prêts pour l’opération survie de licence !

2 réflexions au sujet de “Souvenir de Gamer : Trauma Center (2005)

Laisser un commentaire