BD : Au coeur de la Tempête de Will Eisner (1992)

Grande figure de la BD états-unienne, Will Eisner s’est raconté dans plusieurs albums. C’est le cas dans cet album paru d’abord en 2 volumes puis réuni en un seul volume.

« Bâti autour de l’intégration d’un jeune homme dans l’armée US en 1942, ce récit semi-autobiographique d’Eisner s’intéresse à la vie des immigrants juifs et de leurs enfants dans l’Europe et l’Amérique d’avantguerre. Alors que le convoi militaire du jeune Willie l’emmène vers le sud, le paysage qui défile sous ses yeux le renvoie à son histoire familiale, emplie de souffrances liées en partie à l’antisémitisme qui caractérisa cette époque »

Aujourd’hui décédé, cet habitant de Brooklyn a souvent parlé de sa ville (voir aussi Un pacte avec dieu, par exemple). Cette fois, il parle de ses parents, du racisme, de la peur , de la guerre. Ce n’est évidemment pas le dessin typiquement Comics de son « The Spirit », mais un dessin riche, fouillé, non dénué de caricature et qui est particulièrement agréable et esthétique en noir et blanc. On a l’impression d’être dans un film noir et blanc des années 40. Il y a une recherche sur la lumière, sur les attitudes et les cadrages.

 

Malgré la gravité du récit, il y a de l’humour, du cocasse. On croise même un personnage qui rappelle Woody Allen, même si ce n’est que physique. L’antisémitisme est au coeur du récit et donne un habile parallèle avec ce qui se passe en Allemagne, en Europe. S’il n’y a pas d’extermination, le procédé d’exclusion, la jalousie, la rivalité entre communautés sont bien là. On sent là un Eisner à fleur de peau, rendant hommage à sa famille tout en se défendant d’être trop autobiographique. Du grand art pour un maître en fin de carrière qui semble laisser cette oeuvre comme un morceau de testament.